A la suite de leurs frères du Kasaï-Oriental, les habitants du Kasaï-central voisin poussent également un ouf de soulagement dans la desserte en eau potable grâce au projet PRISE. Ce mercredi, ce projet a remis officiellement un mini réseau d’adduction d’eau potable à la mission MIKALAYI, une cité d’environ 2500 ménages, situé à une soixantaine de Km de la ville de Kananga.

Ce mercredi 3 août 2022 a été une journée de jubilée pour les quelques deux millions cinq cents habitants cette cité soumis au supplice des longs kilomètres pour trouver cette denrée vitale depuis les premières générations du village Mikalayi.

La cité a explosé de joie à l’arrivée de la délégation du ministre d’état et ministre en charge du développement rural, François Rubota qui a conduit une forte délégation parmi laquelle figuraient le vice-gouverneur du Kasaï-central, les secrétaires généraux du ministère de développement durable à côté de la coordination nationale du projet PRISE et le délégué de la BAD.

Le mini réseau d’adduction d’eau potable est constitué d’un château de réservoir de 30m3 /10m qui approvisionne 9 bornes fontaines. Le projet PRISE a également construit une cabine technique ainsi qu’une salle de chloration.

Au nom de la population de Mikalayi, l’administrateur de territoire a remercié les autorités congolaises ainsi que le projet PRISE pour ces ouvrages

« par votre présence, nous tenons à remercier les autorités pour ces ouvrages qui nous épargnent de beaucoup des maux causés par la mauvaise qualité d’eau que nous consommions et que les femmes puisaient à des très longues distances » a dit l’administrateur du territoire de Kazumba.

Des mots de gratitudes relayés par toutes les femmes ainsi que les hommes. Devant la borne fontaine, une femme émue avec rameau à la main se dit impressionnée par le sérieux du projet

« Plusieurs venaient ici et repartaient. Mais le projet PRISE est venu et nous a construit un château aussi majestueux. Et aujourd’hui, de mes propres yeux je viens de voir l’eau, une bonne eau couler dans notre village ; je suis très heureuse car nous partions très loin pour puiser une eau sale qui était à la base de beaucoup de maladies et surtout la fièvre typhoïde. Allez à l’hôpital et vous le verrez de vos propres yeux. Mais aujourd’hui nous sommes délivrés » a lancé dans la foulée cette femme d’une cinquantaine révolue.

Le vice-gouverneur a invité la population à sauvegarder l’ouvrage par un accompagnement à l’équipe de maintenance, message aussi relayé par François RUBOTA ministre d’état en charge de développement rural tout en insistant sur l’appropriation de l’ouvrage.

Bwana Muyenga

CategoryActualités

Copyright © 2021 - Projet PRISE - Ministère du Développement Rural

Contacts+243 81 707 31 12