Le ministre d’état, Ministre du développement rural, François Rubota Masomboka a procédé à l’inauguration et la remise, ce lundi 01 août, des ouvrages d’adduction en eau potable, réalisés par le projet PRISE (projet de renforcement des infrastructures socio-économiques dans la région Centre de la RDC) dans deux territoires du Kasaï oriental. La cérémonie, présidée par le ministre François Rubota, s’est déroulée en présence du gouverneur de province Patrick Matthias Kabeya Matshi Abidi et de sa vice-gouverneur Julie Kalenga ainsi que des autorités politico-administratives. 

D’abord en territoire de Miabi, précisément dans sa commune rurale, à près de 30 kilomètres de la ville de Mbujimayi, un château d’eau d’une capacité de 150 mètres cubes a été construit et auquel 17 bornes fontaines ont été reliées pour toucher une grande partie de la population. Ensuite, en territoire de Lupatapata où deux sites ont été visités. A Tshibombo, dans le secteur de Mulenda à 10 kilomètres de Mbujimayi et à Tshilunde, dans le secteur de Mukumbi, à près de 50 kilomètres, les muni-réseaux ont été inaugurés et remis aux autorités provinciales par François Rubota. Dans ces deux cités, au-delà des adductions en eau potable, il y a aussi les écoles, les centres de santé  et les marchés qui sont mis à la disposition de la population.

Partout où elles sont passées, les autorités ont rappelé la nécessité de protéger les ouvrages réalisés. Dans son discours, le ministre du développement rural a d’abord rendu hommage au président de la République Félix Tshisekedi et au Premier ministre Sama Lukonde. Il a dit sa reconnaissance envers le Groupe de la Banque africaine de développement qui a accepté de financer le projet PRISE jusqu’à ces jours. François Rubota a dit la détermination du gouvernement d’éradiquer le déséquilibre dans le développement des provinces.

« Le président de la République Félix Tshisekedi est fortement déterminé à accompagner le développement de l’espace Grand Kasai. Parce que si vous circulez, regardez dans les autres provinces. Vous allez constater un déséquilibre de développement et le président de la Republique est déterminé à accompagner le développement dans cet espace », a déclaré François Rubota, ministre d’état, Ministre du développement rural.

Rappelant la volonté du président de la République d’accompagner la province dans son développement, le gouverneur de province Patrick Matthias Kabeya a laissé entendre que ces ouvrages sont l’accomplissement de quelques-unes des promesses du Chef de l’Etat.  L’autorité provinciale invite la population à bien les gérer et les protéger.

« Je vous conjure de décourager tout celui qui vient détruire ces ouvrages. Ne trouons pas les tuyaux parce qu’à certains endroits, on a fait ces mêmes ouvrages. Certaines personnes sont allées abimer. Ne volons pas nos robinets», a fait savoir le gouverneur de province qui a promis de mettre en place des comités locaux de gestion de ces ouvrages en attendant que la gestion soit confiée à des structures tierces. Mais il aussi demandé à la population de payer l’eau. « Il va falloir donner un peu d’argent pour acheter le carburant…il faut maintenant commencer à acheter l’eau», a soutenu l’autorité provinciale.

Pour le Coordonnateur national du projet PRISE Déo Nsunzu qui a présenté le projet à l’occasion de cette cérémonie, l’objectif du projet PRISE est la contribution à l’amélioration du cadre de vie de la population congolaise pour un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement ainsi que la santé et à l’éducation dans le Grand Kasai, principalement dans les cinq provinces : le Kasai oriental, le Kasai central, la Lomami, le Sankuru et le Kasai. Il a précisé que « la réhabilitation des ouvrages et activités du projet PRISE permettra de satisfaire les besoins d’infrastructures, d’eau et assainissement à environ 2 millions 700 milles personnes reparties dans les cinq provinces dont 2 millions 6 milles individus directement concernés par l’eau potable et 3 milles 700 concernés par l’assainissement collectif».

Ayant fait le déplacement de la province du Kasaï oriental pour assister à la remise de ces ouvr, le Représentant du Groupe de la Banque africaine de développement s’est montré flatté par la qualité des ouvrages et leur capacité à répondre aux besoins des bénéficiaires. « Le résultat obtenu dans le cadre du projet PRISE est en parfaite adéquation avec les stratégies du gouvernement, notamment le PNSP, mais aussi avec les différentes stratégies Pays, notamment le document de stratégie Pays », a fait savoir ce Représentant de la Banque africaine de développement (BAD), tout en rappelant les zones d’intervention de la Banque dont l’eau et l’électricité.

D’ici quelques mois, la deuxième phase du projet PRISE va démarrer. Le Représentant de la BAD l’a confirmé. L’objectif sera toujours de doter la population des infrastructures socio-économiques de base dans les zones rurales, où les besoins sont énormes.

En mars dernier, l’accord de financement pour  un prêt en rapport avec la phase 2 du Projet PRISE pour un montant de 50 millions d’Unité de compte au profit de la République démocratique du Congo a été signé. Ce projet va s’étendre sur une période de cinq ans et permettra de construire 41 écoles, 40 centres de santé, 88 latrines et 22 mini-réseaux d’eau potable. D’après les prévisions des initiateurs, près de 870 908 personnes de 41 agglomérations rurales réparties dans dix provinces vont bénéficier directement de ce projet. Il y a notamment les provinces ci-après : Kasaï Central, Kasaï oriental, Kasaï, Sankuru, Lomami, Kwuilu, Kwango, Mayi-Ndombe, Maniema et Haut-Lomami).

Ronsard Luabeya

CategoryActualités

Copyright © 2021 - Projet PRISE - Ministère du Développement Rural

Contacts+243 81 707 31 12